Solutional nouveau logo (1)

Conscience de l'environnement

Partager
" Retour à l'index des glossaires

Ambient awareness is a phenomenon that is deeply rooted in the digital age, closely tied to the evolution and use of médias sociaux[1]. It refers to the state of being continuously and passively aware of social dynamics and information through digital technologie[2], particularly social media platforms. This awareness is achieved without direct interaction, instead being facilitated by constant, subtle updates and interactions on platforms like Facebook[3], Twitter[5]et Instagram[4]. These platforms, along with mobile devices, have become vital tools for creating and disseminating content that contributes to ambient awareness. This concept has significant implications not only for personal communication, but also for business processes and marketing strategies. In business, it aids in improving collaboration and communication, while in marketing, it can help forge closer bonds with clientele and provide insights into artists’ lifestyles and personalities.

Définitions des termes
1. médias sociaux. Les médias sociaux sont un terme général qui englobe une variété d'outils et de plateformes numériques qui facilitent le partage d'informations et la création de communautés virtuelles. Issus des premiers systèmes comme PLATO et ARPANET, ils ont évolué vers des plateformes modernes comme Facebook et Twitter. Ces plateformes offrent des caractéristiques uniques qui les différencient des médias traditionnels, notamment la possibilité pour les utilisateurs de générer du contenu et de s'engager dans une communication dialogique. Elles accueillent plus de 100 millions d'utilisateurs dans le monde et offrent différentes formes de services, telles que des applications de messagerie et des plateformes de création de contenu collaboratif. L'utilisation des médias sociaux a des répercussions considérables sur les individus, la société et les entreprises, influençant tout, des pratiques de marketing aux processus politiques. Cependant, elle est également associée à des préoccupations éthiques, telles que la diffusion de fausses informations et la dépendance potentielle.
2. technologie. La technologie, dérivée des mots grecs signifiant artisanat et connaissance, est un terme général qui désigne les outils, les machines et les systèmes mis au point par l'homme pour résoudre des problèmes ou atteindre des objectifs. Née avec des outils primitifs comme les haches de pierre et la découverte du feu, la technologie a évolué de manière significative tout au long de l'histoire de l'humanité. Elle a joué un rôle déterminant à différentes époques, depuis l'invention de la roue et des systèmes d'irrigation avancés dans les civilisations anciennes jusqu'à la naissance des universités et de la presse à imprimer au cours des périodes médiévale et de la Renaissance. La révolution industrielle du XVIIIe siècle a marqué un tournant important dans la production de masse et l'innovation, donnant naissance aux technologies modernes telles que l'électricité, l'automobile et les plates-formes de communication numérique. Aujourd'hui, la technologie fait partie intégrante de divers aspects de la vie et de la société, stimulant la croissance économique et les changements sociétaux, tout en suscitant des préoccupations en matière de sécurité, de respect de la vie privée et d'incidences sur l'environnement. L'avenir de la technologie devrait apporter encore plus de progrès, avec l'essor de l'intelligence artificielle qui devrait avoir des implications significatives sur le marché du travail.

Conscience de l'environnement (AmA) is a term used by social scientists to describe a form of peripheral social awareness through médias sociaux. This awareness is propagated from relatively constant contact with one's friends and colleagues via social networking platforms on the Internet. The term essentially defines the sort of omnipresent knowledge one experiences by being a regular user of these media outlets that allow a constant connection with one's social circle.

According to Clive Thompson of The New York Times, ambient awareness is "very much like being physically near someone and picking up on mood through the little things; body language, sighs, stray comments". Academic Andreas Kaplan defines ambient awareness as “awareness created through regular and constant reception, and/or exchange of information fragments through social media”. Two friends who regularly follow one another's digital information can already be aware of each other's lives without actually being physically present to have had a conversation.

" Retour à l'index des glossaires
fr_FRFR
Retour en haut